Road trip : 3 semaines dans l’Ouest américain

visiter l'ouest americain

Visiter l'Ouest américain en 3 semaines

Visiter l’Ouest américain en 3 semaines ? C’est possible… Mais c’est speed ! Pas le temps de souffler : à peine arrivé, on se cale déjà sur notre planning ultra chargé…

Ce road trip dans l’Ouest américain nous a fait parcourir près de 4000 km. Ces longues distances à l’échelle américaine nous ont permis de traverser les principales grandes villes de l’Ouest, de contempler les incroyables paysages de la Californie, de l’Utah, de l’Arizona et du Nevada, pour nous ressourcer dans les panoramas des plus beaux parcs nationaux des USA.

Entre les paysages sauvages, désertiques et verdoyants, et les villes bercées par la démesure, ce road trip en plein coeur des Etats-Unis est la signature d’un voyage empli de contrastes, dans lequel l’Homme a bel et bien posé sa patte.

Cet incroyable voyage nous a réellement plongé dans un rêve éveillé… On y retourne ?!!

Après un vol de 11h et un décalage horaire de 6h, nous voilà enfin arrivés à la 1ère étape de notre périple : Los Angeles ! C'est déjà la course : on attrape nos bagages de backpackers en herbe et on récupère notre voiture direction la highway ! Hollywood, Beverly hills, Rodeo drive, Santa MonicaUniversal studioLos Angeles mérite qu’on lui consacre du temps…. Bienvenue dans notre rêve américain !

2ème étape de notre road trip américain, le parc national de Joshua Tree nous fait quitter la civilisation pour une contrée sauvage aux paysages arides.
Ici, les joshua trees règnent en maitre, entourés d’une luxuriante flore désertique.
Plateaux, blocs rocheux, montagnes, étendues de désert et rochers en forme de squelettes…
Les décors se suivent mais ne se ressemblent pas.

Il est sur toutes les lèvres des voyageurs explorant l’Ouest américain… On se dit que l’on sait à quoi s’attendre, après tout, on l’a vu tellement de fois…
Et pourtant, on a le souffle coupé et le cœur qui bat la chamade quand on arrive au premier point de vue du Grand canyon national park. Le Grand canyon nous saisit par l’immensité de son panorama. Un spectacle qui nous donnerait presque le vertige !

Impossible de traverser l’Ouest américain sans passer par le parc de Monument Valley !
Véritable emblème du Far West, Monument Valley nous plonge dans les décors mythiques des films de western. Surnommé « la Vallée des rocs », Monument Valley nous fascine… Surtout lorsque, illuminés par les lueurs du soleil, les rochers réchauffent le plateau désertique d’une superbe teinte orangée !

Son nom ne vous évoque peut-être rien, et pourtant vous l’avez déjà vu quelque part. Véritable muse des photographes, Antelope Canyon nous dévoile une beauté presque irréelle. Cette brèche creusée dans la roche se joue des effets d’ombre et de lumière pour nous proposer une palette de couleurs ocres digne des plus grands artistes… Et quand le temps d’un instant, on réussit à capturer le beam : effet « Waouh » garanti !

Magnifique étape de notre voyage, le parc national de Bryce canyon nous livre un paysage architectural. Peuplé de centaines de hoodoos, ces roches aux formes coniques plantent le décor d’un amphithéâtre sculpté par l’érosion. Pour s’imprégner de toute la splendeur de Bryce canyon, on se lève aux aurores et on admire le lever du soleil à Sunrise Point.
Coup de cœur assuré !

Arrivés sur les hauteurs du Zion national park, le panorama d’un canyon verdoyant nous attend.
Une pointe de blanc, des teintes orangées, une pincée de marron… Le parc national de Zion nous captive par ses falaises vertigineuses aux couleurs hétérogènes. Rehaussée de stries horizontales et verticales, la vallée de Zion nous dévoile une succession de paysages époustouflants sculptés par les stigmates du temps…

Connue sous la douce appellation de « Sin City », « la ville du pêcher » est en tout point insolite !
Née au milieu de nulle part, ou plutôt en plein cœur du désert de Mojave dans le Nevada, Las Vegas attire les voyageurs du monde entier ! Luxe, paillettes, démesure et excès en tout genre… Cet oasis planté dans le désert ne nous laisse pas indifférents…
Let’s Gambling !

A l’écoute des douces sonorités de son nom, ce parc national américain à immédiatement interpellé nos sens… Il fallait que l’on se rende dans la vallée de la mort ! Entre excitation, émerveillement et suffocation, Death Valley nous a fait passé par toutes nos émotions, jusqu'à empoisonner parfois notre rationalité !
Place aux décors splendides et énigmatiques sous des températures infernales !

S’il n’y avait pas tant de touristes, Yosemite national park serait une véritable ode à la nature. Piégés dans les embouteillages dès l'entrée du parc national de Yosemite, on admire les paysages alpins agrémentés de prairies verdoyantes, de lacs et de rivières. On contemple les montagnes, piques et dômes qui animent le panorama à perte de vue… Et on espère apercevoir (ou pas) un ours au loin !

Accueillis par un flot de voitures, San Francisco signe notre grand retour à la civilisation ! Ville cosmopolite par excellence, San Francisco regorge de curiosités touristiques : Painted Ladies, cable-cars, maisons victoriennes, Lombard street, Haigh Hashburry, Pier 39… Les quartiers à personnalité font la part belle à cette jolie ville, sans parler du célébrissime Golden Gate dissimulé dans un mystérieux brouillard.

Qui n’a jamais rêvé de sillonner les Etats-Unis à bord d’une décapotable, cheveux aux vent ?... Si on enlève la décapotable : nous c’est fait, et on est prêt à recommencer ! Sur près de 4000 km, notre road trip à travers l'Ouest américain nous a permis d’emprunter l’historique route 66 et les national scenic byway… Avec pour toile de fond des paysages époustouflants… Et cet incroyable sentiment de liberté.